Comment prévenir la perte d’audition ?

Publié le : 25 juin 20184 mins de lecture

Près de 23 % des adultes souffrent d’une déficience auditive. Pour y remédier, il existe des mesures de prévention de la perte d’audition. Il suffit notamment de protéger les oreilles contre le bruit ainsi que les autres facteurs de risque. Il est également possible de prévenir la perte auditive et améliorer l’audition grâce à certains aliments.

Traiter la perte d’audition grâce à l’alimentation

De plus en plus de chercheurs soupçonnent les déséquilibres nutritionnels figurés parmi les facteurs responsables de la perte d’audition. Ainsi, certains nutriments sont bénéfiques pour la prévention de la perte d’audition. C’est le cas de l’absorption de vitamine A, zinc, magnésium, acide folique ou astaxanthine. Pour diminuer les sensations désagréables d’acouphènes, on peut consommer des aliments contenant de l’acide folique.

En effet, l’absorption de vitamine B9 permet de réduire les sifflements chroniques ou quasi chroniques perçus dans les oreilles. La particularité de l’astaxanthine est qu’elle permet d’augmenter les chances de se remettre d’une perte auditive provoquée par le bruit. Comme c’est le cas pour les nutriments qui peuvent favoriser une bonne vue, les patients peuvent également recourir à des aliments capables de favoriser la prévention de la perte d’audition. Les personnes malentendantes ou celles qui ont remarqué que la qualité de leur ouïe a baissé peuvent trouver la solution à leur perte d’audition en modifiant leur alimentation.

Nutriments qui protègent et améliorent l’audition

Parmi les nutriments connus pour améliorer l’audition, figurent les folates, zinc, magnésium et les caroténoïdes tels que l’astaxanthine et la vitamine A. L’avantage avec ces nutriments est qu’ils soutiennent l’audition de différentes manières en protégeant par exemple la cochlée du stress oxydatif.

Ces nutriments préviennent également les dommages des radicaux libres, améliorent la circulation du sang, réduisent les dégâts cochléaires relatifs à un système vasculaire affaibli, renforcent le métabolisme de l’homocystéine. Pour consommer des folates qui sont des nutriments efficaces contre les acouphènes, il suffit de consommer en abondance des légumes à feuilles vertes frais, bio et crus.

Conseils pour préserver son capital auditif

Compte tenu du développement de l’audiovisuel, une étude a démontré que des jeunes et musiciens sont nombreux à souffrir des traumatismes auditifs. La solution pour prévenir la perte d’audition consiste à faire des pauses de 5 à 30 minutes toutes les 2 h. Durant ces pauses, il faudra se trouver dans un environnement où le niveau sonore est inférieur à 85 dB.

Autres mesures de précaution, écouter de la musique avec modération, porter des bouchons d’oreilles afin d’éviter le traumatisme auditif. Grâce à ces conseils, on évite de souffrir d’un handicap auditif irréversible. Précisons que lorsque les sifflements d’oreille ou l’impression de surdité durent plus de 24 h, il faudra consulter un ORL ou médecin généraliste.

Plan du site