Comment bien choisir sa mutuelle santé ?

choisir sa mutuelle santé

Publié le : 08 avril 20193 mins de lecture

Vous recherchez une assurance maladie complémentaire (AMC), car votre assurance maladie ne prend pas en charge l’intégralité de vos frais de santé. Voici quelques conseils pour vous aider à choisir la mutuelle avec un ratio coût/garanties adéquat.

Analysez votre profil

Commencez par faire un point sur les dépenses médicales que vous souhaitez couvrir. Examinez vos dépenses en médecine et pharmacie, ainsi que vos dépenses éventuelles d’hospitalisation, qui souvent constituent des aléas très onéreuses.

Avez-vous également besoin de garanties secondaires (renfort dentaire, médecine douce, autres soins ophtalmologiques, confort en hôpital en cas de long séjour) ?

Avez-vous enfin que de service d’assistance soient couverts (aide à domicile, téléassistance, garde pour enfants, frais d’obsèques) ou de service de type protection juridique médicale (en cas de litige avec un professionnel de la santé ou un établissement hospitalier) ?

Quel est votre budget ? Recherchez-vous par exemple une offre de mutuelle 3 premiers mois gratuits ?

Comparez les offres

Sans un comparateur en ligne ou un courtier, la tâche peut vite s’avérer difficile. Les comparateurs sont légion, il vous suffira d’y renseigner vos besoins, en retour vous obtiendrez un comparatif des formules adaptées à vos besoins.

Les simulateurs sont gratuits, leurs simulations vous montrent les devis de mutuelles partenaires, avec les taux de remboursements pour chaque garantie.

Vous constaterez des promotions avantageuses telles que : offre de mutuelle 3 premiers mois gratuits, ristourne de 10 % en cas de souscription du conjoint, ristourne de 15 % sur cotisation si acceptation d’un reste à charge sur le prix des prestations médicales.

Examinez les garanties et les remboursements

Quelques points à vérifier avant de vous engager :

– Remboursement. Privilégiez les remboursements clairs, sachant qu’ils sont exprimés soit en % du tarif de base de la Sécurité sociale, remboursement de la Sécurité sociale inclus (120 %, 400 %), soit en montants forfaitaires à comparer avec les frais réels (30 €, 250 €).

– Contrat responsable. Vérifiez la présence de ce label, déjà présent sur la majorité des mutuelles en France, et qui signifie que le contrat respecte un certain niveau de prise en charge du bénéficiaire – synonyme d’avantages fiscaux et sociaux non négligeables pour l’employeur et le salarié.

– Tiers payant. Cela signifie que lors de vos consultations et achats de médicaments, vous n’avancez aucun frais (intégral) ou une partie faible de ces frais (partiel).

– Délai de carence. C’est une période qui s’écoule entre la souscription et le moment où vous pouvez bénéficier de certaines prestations onéreuses (en particulier les soins optiques et dentaires). Négociez ce délai avant de souscrire.

– Délai de remboursement. Privilégiez les contrats à remboursement rapide (48 heures).

– Questionnaire de santé. Évitez les questionnaires, qui servent soit à vous refuser (vous jugeant « à risque »), soit à augmenter votre prime.

Plan du site