Appareil auditif : la prise en charge par l’assurance maladie

Publié le : 25 juin 20184 mins de lecture

Les assurés qui souffrent de problèmes auditifs et qui ont besoin de porter un appareillage peuvent contacter la Sécurité sociale. Dans cette situation, l’organisme peut intervenir et couvrir une partie des dépenses. Notons que la complémentaire santé comme une mutuelle audition peut participer aux frais relatifs à l’acquisition d’un ou plusieurs dispositifs d’aide à l’audition. Le remboursement de l’appareil se fait sur prescription médicale.

Nature du remboursement de l’appareil auditif par l’assurance maladie

Les prothèses auditives sont couvertes par l’assurance maladie sur prescription médicale. Le remboursement de l’appareil auditif se fait à condition qu’il soit recensé dans la liste des produits et prestations remboursables par la Sécurité sociale. L’organisme d’assurance de l’État prend en charge les prestations médicales relatives à l’appareillage auditif à hauteur de 60 % de la base de tarif officiel. Ce dernier varie en fonction de l’âge et du handicap.

Précisons que le remboursement touche aussi les visites médicales réalisées chez les audioprothésistes et l’achat du matériel. La prise en charge de l’assurance maladie peut concerner le diagnostic, l’adaptation de la prothèse, l’examen, le suivi… Pour être remboursé, il faudra réaliser un diagnostic chez un audioprothésiste. Le praticien devra établir un devis renseignant le prix du dispositif prescrit en détaillant le prix total à payer par l’assuré ainsi que la prise en charge de l’assurance maladie. La facture précise aussi le tarif des prestations relatives à l’appareillage.

Conditions de remboursement de l’appareil auditif

Pour être couvert par une mutuelle audition, il faut remplir 2 conditions. L’appareil auditif doit être prescrit par un médecin et le type de dispositif est inscrit dans la liste des produits et prestations de l’Assurance maladie. La prise en charge de la mutuelle audition permet de se faire rembourser à hauteur de 60 % selon l’âge et le handicap concerné.

Ceux qui ont moins de 20 ans et qui souffrent de déficience auditive et de cécité bénéficieront de remboursement de 60 % sur la base de tarif qui s’échelonne entre 900 et 1400 € par oreille. Ceux qui ont plus de 20 ans ont droit à un remboursement de 60 % sur la base d’un tarif fixé à 199,71 €/oreille.

Cas particulier des remboursements des aides auditives

Il existe 2 cas particuliers permettant de bénéficier de remboursement à 100 % de la mutuelle audition. C’est le cas d’un ancien combattant dont la surdité est reconnue au titre d’invalidité de guerre. Il bénéficie de remboursement à 100 % sur le tarif s’étalant de 900 à 1400 € par oreille. Lorsque la surdité est d’origine professionnelle, il faudra déclarer sa situation. Même si les processus sont complexes et longs, la reconnaissance de la surdité permet de bénéficier d’un remboursement intégral de l’appareil auditif.

Plan du site